Apprendre à valoriser l'émotion de son récit
Etape 1 & 2
Programme

Deux modules de formation proposés                  

ETAPE 1

Formation en 28 heures / 5 jours (en atelier et en résidence).

 

3 stagiaires maximum

Préambule :

Chaque participant scénariste envoie au formateur son travail une semaine avant le stage, ainsi qu’aux deux autres participants (Synopsis, séquencier, continuité dialoguée…). Une clause de confidentialité est signée par chacun des stagiaires et par le formateur.

 

                            -°-

De façon générale, les matinées seront consacrées à la présentation des outils d’aide à la valorisation de l’émotion de son récit. Et les après-midi, en atelier, les stagiaires appliqueront ces mêmes outils à leur propre projet.

 

"La théorie n’est jamais aussi bien assimilée lorsqu’elle est directement appliquée sur un cas concret et qui tient à cœur au stagiaire".

 

                        _°_

1er jour (lundi) :

 

- Matin : Arrivée à la résidence.

- Après-midi (4H) :

  • Présentation des outils qui seront utilisés au cours du stage et de la "philosophie" de la formation, à savoir : L'esthétique de la réception. On écrit pour l'Autre, on doit donc comprendre ce dont il a besoin.

  • Débriefe  suite à la lecture des projets.

  • Etat des lieux du projet de chaque stagiaire.

  • Exemples sur des extraits de films, pièce de théâtre etc…

  • Apprendre à trouver les bonnes clés de son projet afin de les communiquer pleinement à son lecteur/spectateur 

2ème jour (Mardi) :

 

- Matin (3H) : Théorie - "L'être" 

  • Apprendre à caractériser ses personnages dans une optique émotionnelle. Définir "l'être" non pour se faire plaisir mais toujours dans le but de s'adresser à l'Autre. Apprendre à lui donner ce dont il a besoin.

 

Approche originale et novatrice basée notamment selon la formulation de Vincent Jouve : « Un protagoniste n’existe réellement en dramaturgie qu’en interaction avec les autres personnages ».

 

- Après-midi (4H) : Pratique

  • Écriture en atelier.

Chaque auteur utilise les outils vus le matin sur son propre projet, tout ceci encadré par le formateur

 

3éme jour (Mercredi) :

 

- Matin (3H) : Théorie - "Le faire"

  • Qu’est-ce qu’ « écrire » l’émotion ?

Travail sur la relation privilégiée d’un auteur et de son lecteur/spectateur.

Le travail d’écriture émotionnelle spécifique à l’image…

Apprendre là aussi ce dont a besoin le spectateur pour entrer en empathie avec vos situations.

 

- Après-midi (4H) :

  • Application concrète des notions vues le matin sur le texte de chaque stagiaire.

Puis travail d’écriture en groupe ou individuel au choix des stagiaires…

 

4ème jour (Jeudi) :

 

- Matin (3H) :  Théorie 

  • La forme au service du fond (et non l’inverse)

La construction du document : Axe de scènes, structure des documents, apprendre à rédiger une note d’intention etc… 

Apprendre à travailler les valeurs intertextuelles de son récit.

98 % de ce qui est perçu par l'autre n'est en réalité pas écrit. Apprendre à maîtriser ce qu'on ne dit pas.

 

- Après-midi (4H) :

  • Application en atelier d’écriture afin que chaque stagiaire finalise et peaufine son propre document de vente…

5 éme jour (Vendredi) :

 

- Matin (3H):

  • Débriefe et rappel des notions apprises en stage avec application suite à la diffusion d'un court métrage

  • Debriefe sur la formation.

  • Questionnaires de satisfaction.

- Après-midi :

Départ de la résidence.  

                          -°-

                 ETAPE 2

Formation en 28 heures / 5 jours (en atelier et en résidence).

 

3 stagiaires maximum

Préambule :

L’idée est de pousser encore plus en avant la réflexion sur l’esthétique de la réception en utilisant la réflexion philosophique de l’interprétation par les maîtres de l’herméneutique (Jauss, Gadamer, Ricoeur, Picard, Ecco etc...).
Tout langage a ses codes. La vision de ce stage est d’appliquer certains de ces codes (tirés de la linguistique par exemple) dans le "langage scénaristique".

Mais il s’agit aussi de se saisir à bras le corps des réflexions philosophiques sur l’art du Haïku. Chercher dans le peu, la vérité d’un sentiment.
Une façon de pousser davantage encore sa réflexion d’auteurs, une façon de développer pleinement son idée et donc l’émotion dégagée par son récit.

                        _°_

1er jour (lundi) :

- Matin : Arrivée à la résidence.

- Après-midi (4H) :

  • Présentation globale de la "philosophie" de la formation, à savoir la réflexion

    philosophique de l’interprétation. (Se baser aussi notamment sur l’essai « L’art du peu » de Daniel Klébaner  -Editions Gallimard)
    Tout langage a ses codes. Et si on les appliquait aussi au langage scénaristique?

  • Un des premiers outils transmis : Apprendre à se servir pleinement de la connexion interne déjà présente dans son récit, mettre en valeur l’organisation intrinsèque de son texte. Apprendre à la repérer puis à la développer et l’exploiter. Maîtrise des notions tels que les topics, isotopies etc.... Amener le spectateur/lecteur à se poser d’entrée la bonne question.

  • Exemples sur des premières scènes de films, séries, pièces de théâtre etc...

  • Débriefe suite à la lecture des projets communiqués par les stagiaires et qui

    serviront de bases d’exemples et de mise en application.

  • Travail en atelier pour isoler la

    connexion interne ( La Zusammenhang de Dilthey) ...

  • 2ème jour (Mardi) :

    - Matin (3H) : Théorie - "La co-références"

  • Apprendre à travailler le positionnement et l’ordonnancement de ces

    séquences au regard de cette approche en herméneutique. Les règles de la co-référence répondent à des codes précis et peuvent être des solutions encore trop inexploitées pour script doctorer son propre scénario.

  • Apprendre à maîtriser davantage ce qu’induit chez le spectateur la concomitance de deux idées : la force et parfois la faiblesse de son récit provient de l’enchaînement des séquences. Apprendre à donner au spectateur ce dont il a besoin pour entrer en empathie avec son récit. Apprendre à se servir des outils propres à l’art du haïku pour écrire chacune de ces scènes.

    Illustrations par des exemples concrets.

    - Après-midi (4H) : Pratique

  • Écriture en atelier. Chaque auteur utilise les outils appris pour réaliser et

  • travailler un exemple d’ordonnancement de certaines séquences de son scénario.

3ème jour (Mercredi) :

- Matin (3H) : Théorie - "Le mouvement vers la délivrance du protagoniste"

  • Apprendre à décortiquer en profondeur le phénomène de libération de son

    protagoniste au cours de son récit au regard de la connexion interne, et des règles

    de co-références établies les jours précédents.

  • Apprendre à retranscrire à sa juste mesure le parcours que l’auteur souhaite

    faire vivre à son héros.

  • Mouvement d’une captivité à une délivrance.

  • Illustration par des exemples concrets de courts métrages, scènes de film...

    - Après-midi (4H) :

  • Application concrète des notions vues le matin sur le texte de chaque

    stagiaire. Ecriture concrète de la scène de « sortie d’emprisonnement» du protagoniste principal.

    4ème jour (Jeudi) :

    - Matin (3H) : Théorie « De l’ambiguïté, en tirer une force»

  • Prolongement de la découverte d’outils forts issus de la réflexion

    philosophique de l’herméneutique, tels que la symbolique du mal et la polysémie (Appartenant à la constitution et au fonctionnement de TOUT langage, selon Ricoeur).

    Apprendre à utiliser la technique dite de la narcose pour sublimer l’émotion de son récit.

    Illustration avec des exemples précis et visuels.

    - Après-midi (4H) :

  • Application en atelier d’écriture : écriture d’une ou plusieurs séquences en

    utilisant concrètement ces outils que sont la narcose, ou encore "la règle des 5" tirée de l'art du haïku.

    5 ème jour (Vendredi) :

    -Matin (3H) : le débriefe.

  • Rédaction d’un nouveau document "de vente" de son projet permettant de vérifier

    l’acquisition de toutes ces données et notions.

  • Visionnage d’un court métrage et demande à chaque stagiaire d’analyser et

    de repérer chacun des éléments abordés durant le stage, des manques éventuels ou amaméliorations à y apporter au regard des notions apprises. Débriefe global sur la formation / Questionnaires de satisfaction.

    - Après-midi :
    Départ de la résidence.

Les pré-requis
  • Profil professionnel des stagiaires

 

Scénaristes, auteurs, dramaturges, réalisateurs… (possédant impérativement déjà une idée précise de l’œuvre qu’il souhaite concrétiser sous forme de pitch, synopsis, séquencier ou continuité dialoguée, ébauche de roman ou de pièce de théâtre).

 

  • Pré-requis

 Pour étape 1 :

Connaissance des fondamentaux de la dramaturgie.
Pratique avérée de l’écriture. 

Pour étape 2 :

Avoir déjà effectué l'étape 1.
 

                           -°-

Chaque futur stagiaire sera reçu individuellement lors d’un entretien téléphonique

(via Skype ou Facetime) avec le formateur, afin d'évaluer la demande du stagiaire.

 

Des sessions spécifiques seront alors organisées et proposées en fonction du niveau des stagiaires afin d’éviter une trop grande disparité des connaissances déjà pré-acquises.

 

                             -°-

Chaque stagiaire devra envoyer au moins une semaine avant le stage son travail au formateur afin que celui-ci puisse prendre connaissance concrètement de l’état d’avancée de ce dernier, des points cruciaux à retravailler et ainsi adapter pleinement son enseignement au regard du profil de chaque stagiaire.

Le formateur

                 Vincent Robert

Prix du meilleur scénario - Festival La Rochelle 2017

Scénariste expérimenté TV et Cinéma.

(Diane femme flic - directeur de collection : 19X52', Ris police scientifique : 3X 52', Chérif : 2X52', Origines : 2X52', Ma femme, ma fille, deux bébés : 5X90', Mention particulière : 2X52', Unité 42 : 2X52'; Traqueurs : long métrage...)

 

Intervenant depuis près de 10 ans au CEEA (Conservatoire européen d’écriture audiovisuelle – Paris) : 

Auteur du livre « En quête d’émotions » aux éditions du CEEA

 

Tarifs

Formation

Les ateliers se déroulent

dans la salle de travail de la résidence (Salle Jacqueline Cervon).

Calme absolu dans un cadre de verdure…

1080 euros TTC

Jusqu'à maintenant 100 % des formations ont été prises en charge par l'Afdas pour les stagiaires ayant leurs droits.

Nous contacter pour les modalités de dépôt

de dossier

L'hébergement

 

 

 

A l’abri du tilleul

est une résidence dans une ancienne maison conçue et occupée par une écrivaine, Jacqueline Cervon (1924-2014).

Cet endroit qui a une très belle « âme », offre trois chambres tout confort

_°_

​Table d'hôte privilégiant les produits locaux et Bio

_°_

Tarifs hébergement en pension complète :

150 euros TTC  pour les 5 jours

.

Les dates des prochains stages

Sessions 1er semestre 2020

       

          - Du 25 au 29 mai 2020

                     ÉTAPE 1

(COMPLET)

- Du 15 au 19 Juin

(Étape 1)

(COMPLET)

- Du 22 au 26 Juin

(Apprendre à Scriptdoctorer

son polar)

(COMPLET)

- Du 6 au 10 Juillet

(Étape 1)

(COMPLET)

-°-

Sessions 2éme  semestre 2020

- Du 31 Août  au 4 Septembre 2020

(COMPLET)

- Du 5 au 9 Octobre 2020

(Étape 1)

(COMPLET)

- Du 2 au 6 Novembre 2020

(COMPLET)

- Du 7 au 11 Décembre 2020

(Étape 2)

(reste une place)

-°-

 

FINANCEMENT

Possibilités demandes financement Afdas

La SAS A l'abri du tilleul

est un organisme de formation enregistré sous le N° 27580077158

auprès du préfet de région Bourgogne-Franche Comté.

Chaque stagiaire peut donc déposer une demande individuelle de financement auprès de l'Afdas.

SAS A l'ABRI DU TILLEUL

3 boulevard de l'Abbaye

58800 CERVON

(Nièvre - Bourgogne Franche Comté)

À2 h30 de Paris et Lyon en transports

Tel: +33 6.81.57.24.40

alabridutilleul@orange.fr

Au cœur du parc naturel régional du Morvan

© 2018 by A l'Abri du Tilleul. Proudly created with Wix.com

  • White Twitter Icon
  • White Facebook Icon
  • White Pinterest Icon
  • White Instagram Icon